Emploi, industrie, licenciement

Attention au nouveau dispositif "transition professionnelle"

Le ministère du travail vient de mettre à la disposition de toutes les entreprises petites et grandes, un dispositif de reconversion professionnelle pour les salariés, financé principalement par les aides publiques du plan de relance. Ce dispositif appelé « Transco » (pour Transition collective) pourra être sollicité dès lors que l’entreprise aura négocié et validé un accord de Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels (GEPP) sur les emplois menacés dans son entreprise.

Kalhyge Chatenay : un accord pour l’emploi des salariés !

Les 90 salarié.e.s de Châtenay-Malabry (région parisienne) avaient appris fin octobre par la direction que leur établissement était malheureusement voué à la fermeture. Après la phase d’explication et de consultation sur les difficultés économiques du groupe de blanchisserie industriel Kalhyge, les syndicats se sont mis à négocier les mesures sociales pour les salariés.

Des délégués déterminer à maintenir les salariés dans l’emploi

La maroquinerie ne connait pas la crise !

Le secteur de la maroquinerie ne semble plus trop souffrir de la pandémie mondiale. Toutes les grandes marques Vuitton, Hermès ou Gucci ont de nouveau très vite retrouvé le chemin de la croissance insolente.

Il suffit d’échanger avec les délégué.e.s de nos manufactures, donneuses d’ordre ou sous-traitantes, pour vite comprendre que le sujet majeur de cette rentrée est comment améliorer la productivité des usines.

Plus que jamais défendons nos droits et nos revendications ! [Edito]

Qui mieux que nos délégués d’entreprises, nos syndiqués et nos militants CGT connaissent les difficultés à convaincre les salariés de nos légitimes revendications ? C’est en partant de nos réalités, en cherchant dans les informations générales ou syndicales, en analysant la situation sociale et économique que nous affinons nos justes revendications. Dans cette période troublée de nombreuses situations nous donnent raison.

Hexcel optimise toutes les aides publiques et licencie !

Hexel, entreprise américaine, spécialisée dans le fil composite pour l’aéronautique est devenue avec la crise du Covid, le champion de l’optimisation des aides publiques. Avant même le soutien des pouvoirs publics à la filière aéronautique, la direction avait annoncé en mars à l’ensemble du personnel la mise au chômage partiel total jusqu’à la fin de l’année 2020 sauf pour ses cadres. Sans vergogne, cette entreprise optimise tous les dispositifs d’aides publiques d’État.

CICE : le scandale qui oblige à conditionner les aides [Edito]

France stratégie a publié mi-septembre un rapport sur l’évaluation du CICE mis en place par le gouvernement Hollande pour le moins surprenant. Que cherche réellement ce rapport avec cette évaluation tardive ?

Tirer des enseignements de la réforme sur le marché du travail, s’interroger sur la distribution des aides publiques ou alerter le gouvernement sur les crispations des Français sur l’absence totale de contrepartie des aides publiques aux entreprises.

Kalhyge : de crève-cœur, les salariés ont été contraints de dire oui

Cela fait des mois que sont connues graves difficultés financières du groupe de blanchisserie industriel Kalhyge, de ses 43 établissements et de ses 3500 salariés à travers la France.

Depuis plusieurs semaines, un vaste accord de retournement a été lancé en trois étapes (APC / licenciements / investissement), la première fut laborieuse et très tendue.