LVMH - VUITTON

Salaires : propositions, grèves et victoires

Publié le 24/02/2022

Depuis le début de l’année 2022, de nombreuses entreprises ont ouvert leurs Négociations Annuelles Obligatoires (NAO). Dans presque toutes les entreprises les négociations sont sous tension.

L’augmentation du coût de la vie n’y est pas pour rien. Les salariés exigent à juste titre des augmentations générales sur les salaires. D’autant plus, que les entreprises ont été grassement gavées d’aides publiques pendant toute la période covid.

Vuitton : grève pour les conditions de travail et les salaires

Des centaines de salarié.es de chez Louis Vuitton se sont mis en grève sur plusieurs sites de production en Ile de France, dans le Centre et en Auvergne Rhône-Alpes pour leurs salaires et leurs conditions de travail à l'appel de la CGT et de la CFDT.

Depuis des mois la direction souhaite modifier l'organisation du temps de travail dans les 18 ateliers de toute la France, ce qui dégraderait plus encore les conditions de travail de milliers de salariés.es.

NAO : des avancées à ne pas négliger

Plusieurs négociations ont encore permis aux salarié.es d’arracher des augmentations de salaires même pendant la pandémie. La détermination de nos délégué.es n’y est pas pour rien.

C’est le cas des deux établissements en textile artificiel et synthétique de Viskase à Beauvais dans l’Oise et à Thaon dans les Vosges. Après plusieurs réunions, la direction a fini par lâcher 1,5 % d’augmentation générale à l’ensemble des salariés des deux sites ainsi qu’une prime Covid de 400 € par salarié.