Grève du 16 janvier - Ni points, ni âge pivot, améliorons nos retraites ! [Tract]

Salariés du privé, premiers concernés !

Si le projet de retraite par points passe, les 18 millions de salariés du privé verront leur retraite baisser de 25% => la retraite par point prend toute la carrière, elle intègre vos pires années de chômage et de précarité ! En plus de la baisse de vos pensions, vous devrez aussi travailler plus longtemps : refusons l’inacceptable.

Age pivot : suspendre ce n'est pas retirer !

Déjà les différentes réformes depuis 1993 ont fait fortement baisser nos pensions.

Il est temps d’arrêter ces reculs !

Refusons de travailler plus longtemps avec moins d’argent !

Grâce aux mobilisations, de plus en plus de salarié.e.s comprennent que le projet de retraite par points n’est rien d’autre qu’un recul généralisé de nos droits à la retraite.

Ceux qui se battent ne luttent pas seulement pour eux, mais pour nous tous.

Le gouvernement essaie de nous diviser entre Privé et Public, entre jeunes et anciens. En réalité, il a peur des mobilisations communes. Pour preuve, les policiers, les militaires, les pompiers, les pilotes et hôtesses de l’air, les routiers, les danseurs de l’opéra ont obtenu des dérogations au soi-disant système universel…Pour garantir une retraite décente aux enseignants, il est obligé de leur promettre des augmentations substantielles de salaires.

En réalité, il ne cherche qu’une chose : empêcher que la grève ne s’élargisse.

Oui ! Si nous nous mobilisons tous, nous gagnerons tous.

A nous de décider la grève dans chaque entreprise. C’est le seul moyen de faire reculer le pouvoir et de lui imposer nos exigences d’amélioration de notre système actuel de retraite.

Il sera alors possible d’améliorer le niveau des pensions et de revenir à la retraite à 60 ans.

Nous préférons des retraités plutôt que des chômeurs.

L’argent existe, mais ce sont toujours les mêmes qui subissent pendant que les grands actionnaires et les banques profitent.

C’est maintenant que nous sommes forts ! La majorité de la population nous soutient et refuse ce projet.

La grève coûte cher mais les pertes sur nos retraites nous coûteront bien plus.

Salariés du privé, il est encore temps d'agir !

Participons massivement à la grande grève et manifestation unitaire jeudi 16 janvier