Dans l’unité syndicale pour revendiquer et se faire entendre

L’événement est suffisamment rare pour qu’il mérite d’être évoqué. Les cinq organisations syndicales interprofessionnelles CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC dans une déclaration commune ont dernièrement interpellé le gouvernement sur sa politique économique et sociale.

Elles exigent ensemble en préalable une réunion rapide sur l’évaluation des conséquences dramatiques de la loi travail de 2017 (dites « ordonnances Macron ») et sollicitent le rétablissement des droits pour les salariés comme pour celles et ceux qui les défendent.

Elles demandent aussi, des conditionnalités et des contrôles plus assidus pour toutes les entreprises qui bénéficient d’argent public, sans même garantir l’emploi des salariés, ni l’augmentation des salaires, ni même l’amélioration de la situation des conditions de travail.

Cet acte symbolique envoie pour le moins à l’exécutif un signal fort pour peser plus fortement dans le débat public.

Oui face à la crise sanitaire, économique ou sociale, l’heure n’est pas à la division mais au rassemblement de toutes les organisations syndicales et de toutes leurs forces pour protester ensemble.

OUI, protéger les salariés et leurs droits, c’est savoir se rassembler, exiger et revendiquer au-delà de nos divergences de fond et pour l’intérêt de toutes et tous !


Extraits de la déclaration unitaire :

Les conséquences de la crise sanitaire  "pour la santé notamment des personnes les plus exposées, sont d’ores et déjà dramatiques. Ses conséquences sociales et économiques sont désormais violentes pour… les conditions de vie d’une partie importante de la population, la moins favorisée, les jeunes en particulier"

Nos syndicats, délégués et représentants du personnel ont été fortement sollicités par les salariés.

"affaiblissement des moyens de représentation collective des salariés dus aux effets des ordonnances 2017 réformant le code du travail"

"Nous demandons… l’évaluation des conséquences des ordonnances travail afin de rétablir les droits de représentation collective des salariés à la hauteur des enjeux actuels ."

"des dispositifs d’aides publiques massives sont mis en œuvre pour soutenir l’activité des entreprises, nous en appelons à ce que ces aides conduisent effectivement à préserver les emplois, les salaires et les garanties collectives

"… de véritables engagements doivent être exigés en contreparties et contrôlés ..."

"...reconnaissance effective du rôle essentiel des salariés… de la deuxième ligne qui doit se traduire sans délai par une revalorisation des salaires, conditions de travail, d’emploi..."

"...nécessité que la réforme de l’assurance chômage soit abandonnée..."

"... l’heure n’est pas de remettre à l’ordre du jour le sujet des retraites."

 

►► Source  :

►► A lire également :